Les adaptations scolaires pour les enfants dyspraxiques

November 22, 2016

Comment faciliter la lecture ?
. en adaptant les textes (selon les besoins de l'enfant) ; 
. en utilisant l'ordinateur pour préparer les textes de lecture ; 
. en préférant l'écriture script : toujours la même police de caractères (éviter les textes écrits à la main en cursive) ; 
. en agrandissant les caractères et les espaces entre les mots ; 
. en utilisant des interlignes plus grands ; 
. en rajoutant des repères colorés ; 
. en marquant le début de la ligne d'un point vert et la fin de la ligne d'un point rouge, ou en mettant un trait vert dans la colonne de gauche ; 
. en surlignant chaque ligne avec des fluos de couleurs différentes mais toujours en suivant la même séquence de couleurs pour que l'enfant puisse savoir où il est ; 
. en entraînant l'enfant à suivre avec le doigt, mettre le doigt après chaque mot à lire. En utilisant un cache pour séparer les syllabes (pendant l'apprentissage), délimiter le mot, la ligne ; 
. en plaçant la feuille à la verticale sur un lutrin ; 
. en vérifiant que l'enfant n'a pas un champ de vision restreint (faire un bilan orthoptique).
Faciliter l'apprentissage de la lecture
Quelles sont les méthodes d'apprentissage les plus adaptées aux enfants souffrant de dyspraxie visuo-spatiale ? Quels principes pédagogiques adopter pour faciliter l'apprentissage de la lecture ? Dès la maternelle, favoriser l'éveil de la conscience phonémique et phonologique chez l'enfant dyspraxique, puis adopter une méthode de type syllabique pour qu'il comprenne « le principe de la lecture ». Ensuite, chercher à améliorer la fluidité de la lecture en automatisant la lecture des syllabes et en utilisant l'opposition syllabique en couleur : méthode d'imprégnation syllabique...
Au préalable en grande section : 
. faire acquérir une bonne conscience phonémique : par exemple, en jouant avec la méthode de la Planète des Alphas, l'enfant apprend les sons et leur correspondance en lettres (écriture imprimerie, script, cursive) ; 
. faire également travailler la conscience phonologique : par exemple, savoir séparer les mots en syllabes (en évitant de taper dans les mains, de compter sur les doigts), pouvoir supprimer une syllabe, percevoir les rimes...

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© Creation SH- with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now